PRESQU'ÎLE

Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, le quartier de la presqu’île à Lyon agît comme une vitrine de la ville. Elles y sont d’ailleurs nombreuses ces vitrines de boutiques de luxes et de prêt-à-porter illuminées la nuit. Cet écran protecteur, parfois brisé par les pavés de quelques clients venus faire du shopping à moindre coût lors des manifestations, agît comme un piédestal. Il sert à montrer, à mettre en valeur l’objet. 

Cette série s’intéresse à la diffusion du « phénomène vitrine » chez l’individu. Le quartier de la presqu’île favorise le masque social. On se promène pour se montrer à l’autre dans un apparat vestimentaire qui agît aussi comme un écran.

Ce travail a été co-réalisé avec Sana Fadhel.